Son visage vous dit peut-être quelque chose. Et pour cause : le portrait de cet homme a largement circulé sur la toile après les récents crashs et attentats. A chaque fois, il est présenté comme l’une des victimes décédées. Pourtant, cet homme est bel et bien vivant…

Son portrait circule depuis plusieurs mois sur la toile. Il ressurgit à chaque fois après une catastrophe ou des attaques meurtrières qui ont un écho international. Dernièrement, il a ainsi été publié dans le cadre du triple attentat-suicide qui a eu lieu à l’aéroport d’Istanbul-Atatürk, en Turquie. Le visage de cet homme était alors présenté comme étant celui de l’une des victimes de ce drame. De même le mois dernier au moment du crash du vol Egypt Air : son visage circulait largement sur les réseaux sociaux, présenté comme étant celui de l’un des passagers de l’avion dont on a perdu la trace. Entre-temps, il a même été associé à une victime de la fusillade qui a éclaté dans une boîte de nuit gay à Orlando, aux Etats-Unis, ou encore au fonctionnaire de police qui donné l’ordre de tirer sur la foule lors d’une manifestation contre la réforme éducative, au Mexique.

Et si la plupart des internautes n’y ont vu que du feu, certains médias ont commencé à s’en alerter. Cela a notamment été le cas de la BBC qui a d’abord dénoncé une supercherie et évoqué la présence récurrente de cette photo dans un article consacré aux rumeurs sur Internet. 

En réalité, il ne s’agit pas d’une supercherie, et c’est homme n’est pas plus une victime de l’attentat d’Istanbul, qu’un des passagers du vol Egypt Air ou une victime du drame d’Orlando. France 24 a en effet réussi à percer le mystère de cette photo : elle serait celle d’un homme bel et bien vivant. Selon les informations de la chaîne de télévision, il s’agirait d’un jeune Mexicain. "Ma photo circule partout, à cause de quelqu’un qui a eu envie de faire une plaisanterie après un litige… Maintenant, j’apparais dans plusieurs histoires que tout le monde retweete (…) Je n’ai pas porté plainte contre les personnes qui ont diffusé ma photo, car ce genre de procédures n’aboutit jamais au Mexique", a-t-il expliqué au média français.

Escroqueries et vengeance

Publicité
France 24 a par ailleurs enquête et découvert qui avait publié l’intégralité des publications où apparaît la photo de celui qui est tantôt Alfonso, tué à l’aéroport d’Istanbul, tantôt Alfonso, passager de l’avion qui s’est crashé en Méditerranée. Toutes provenaient d’internautes localisés au Mexique. Contactés par la chaîne d’infos, ils ont raconté avoir été escroqués par l’homme en photo, pour des petites sommes d’argent allant jusqu’à 1 000 dollars. Une version qui rejoint le "litige" évoqué par Mexicain de la photo. Aussi, pour se venger, ils auraient décidé de faire circuler son portrait à très grande échelle. Et cela a marché, puisqu’à chaque fois, la photo était en effet accompagnée d’un message annonçant que ses proches étaient sans nouvelles de lui. Aussi, et par solidarité, les internautes partageaient massivement le cliché…

 En vidéo - Attentat à Istanbul : le point sur l'enquête

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité