Une trentaine de personnes, dont 16 enfants, sont mortes samedi dernier dans un incendie accidentel, à l’occasion d’une pendaison de crémaillère.

Un violent incendie s’est déclaré samedi dernier à Ambalavato, un village au centre de Madagascar, dans une maison ancienne en toit de chaume qui venait d’être réhabilitée. D’après Yahoo Actualités, 39 personnes y étaient rassemblées pour célébrer la fin des travaux. Elles ont presque toutes été tuées. Parmi elle se trouvaient 16 enfants.

Seul un adolescent de 14 ans a pu survivre en sautant par la fenêtre. La gendarmerie a mis en cause le four construit dans la cour de la maison. Soulevées par le vent, les flammes du foyer ont atteint une cabane de paille proche et se sont ensuite propagées au toit de chaume de l’habitation.

À lire aussi - Chili : les images du spectaculaire incendie de Valparaiso

Bandits et isolation

Selon RFI Afrique, les autorités ne sont arrivées qu’au bout de 6 heures en raison de l’isolation du village. En les attendant, deux voisins venus secourir les fêtards ont subi de graves brûlures. Comme l’a expliqué le commandant Herilalatiana Andrianarivosona à l’AFP, les victimes étaient restées pour la nuit pour plus de sécurité.

Publicité
Cette prudence s’explique par la présence de nombreux voleurs dans la région. Malheureusement, en se pressant aussi nombreux contre la porte, qui s’ouvrait de l’intérieur, les invités l’ont empêchée de s’ouvrir. Les fenêtres, étroites à dessein pour dissuader les bandits, n’offraient pas non plus d’échappatoire.

Vidéo sur le même thème - Il filme un incendie de l'intérieur

Publicité