Alors que Florence Cassez a été libérée mercredi soir sur décision de la Cour suprême du Mexique, ses soutiens et la classe politique n’ont pas manqué de commenté sa libération et son retour en France prévu dans l’après-midi. Tour d’horizons des réactions.

Florence Cassez est libre. Aussitôt après l’annonce de la libération de la Française détenue au Mexique mercredi soir, ses parents ont explosé de joie. Charlotte, sa mère restée à Paris, a en effet déclaré : "Ma fille s’est battue, elle a gagné sa liberté, j’adore ma fille, elle est extraordinaire". Le président de la République, François Hollande a, quant à lui, "salué" la décision de la Cour suprême mexicaine. Se félicitant que cette "période particulièrement douloureuse" ait pris fin, le chef de l’Etat a également tenu à remercier "tous ceux qui, au Mexique comme dans notre pays, se sont engagés pour que la vérité et la justice prévalent".

Une satisfaction partagée par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault qui estimé que "cette décision met un terme à une affaire particulièrement éprouvant pour notre compatriote, sa famille et ses proches". Il s’est ensuite réjoui "de la perspective de voir Florence Cassez rentrer en France aussi vite que possible".

Alors que Nicolas Sarkozy avait provoqué une crise diplomatique en décidant de dédier l’année de la France au Mexique à Florence Cassez en 2001 (ndlr : le Mexique avait alors annulé l’évènement), l’ancien chef de l’Etat s’est déclaré "très heureux" et "très ému".

De son côté, Claude Guéant, l’ancien ministre de l’Intérieur a vu en cette libération "la victoire de l’humanité". Au micro de RTL, il a poursuivi : "C’est une très grande joie et la satisfaction de voir le respect du droit (…) c’est un grand jour de bonheur".

Harlem Désir, le premier secrétaire du PS a, lui, souhaité à Florence Cassez "de pouvoir revenir en France dans les plus brefs délais, pour reprendre sa vie parmi nous".

Le chef de file des députés UMP, Christian Jacob a, quant à lui, déclaré : "Je  me félicite de cette libération au nom des députés UMP qui se sont mobilisés en sa faveur. Une évolution sans doute rendue possible par les récentes élections au Mexique et le renouvellement de l’administration de ce pays. Tout le monde s’est mobilisé pour faire éclater la vérité. Florence Cassez a été extraordinaire de courage et impressionnante de détermination".

Publicité
Suite à l’annonce de sa libération, les autorités françaises ont tout mis en œuvre pour rapatrier Florence Cassez au plus vite. Seulement sept heures se sont ainsi écoulées entre l’énoncé du verdict de la Cour suprême du Mexique et le décollage de l’avion de la compagnie Air France qui la ramène à Paris. Alors que l’engin doit atterrir en début d’après-midi à Roissy, l’ancienne détenue devrait rencontrer le président Hollande avant la fin de journée. Charlotte Cassez devrait, quant à elle, attendre son mari et sa fille sur le tarmac de l’aéroport. Les retrouvailles promettent d’être émouvantes.   

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité