Denis Allex, l’agent de la DGSE retenu en otage par les islamistes somaliens depuis le 14 juillet 2009 a vraisemblablement été exécuté. Les rebelles viennent d’en faire l’annonce officielle. Les autorités françaises avaient pourtant déclaré l’otage français mort dès samedi dernier.

Les rebelles somaliens, qui détenaient Denis Allex, ont annoncé ce jeudi avoir exécuté l’otage français dans la journée d’hier. L’agent de la DGSE, capturé le 14 juillet 2009 à Mogadiscio, la capitale somalienne, avait pourtant été déclaré mort par les autorités françaises dès samedi dernier, après l’échec de la tentative de libération. « L'opération n'a pas pu aboutir malgré le sacrifice de deux de nos soldats et sans doute l'assassinat de l'otage » avait alors déclaré François Hollande.

Publicité
Malgré tout, les islamistes eux continuaient d’affirmer que Denis Allex était toujours en vie que son sort serait tranché dans les jours à venir. L’amiral Guillaud, chef d’état-major des armées, avait estimé qu’il s’agissait de « manipulation médiatique » de la part des rebelles.  « Nous soupçonnons, et nous n'avons, je crois, pas tort de le faire, les shebab somaliens de pratiquer de la manipulation médiatique, nous n'avons aucun élément depuis le raid de vendredi soir sur le fait que Denis Allex soit vivant, nous pensons qu'il est vraisemblablement mort », avait-il confié sur Europe 1.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :