Alors qu'une ligne vers Téhéran va être rétablie dans quelques semaines, les hôtesses de l'air de la compagnie française demandent à ne pas porter le voile sur les vols vers l'Iran. Explications.  

Elles ne veulent pas le porter. Alors qu'une ligne vers Téhéran va être rétablie le 17 avril, huit ans après la fermeture de la ligne aérienne, les hôtesses de l'air de la compagnie Air France demandent à ne pas mettre le voile sur les vols vers l'Iran.  

"En théorie, le personnel féminin peut choisir entre un uniforme avec une jupe, et un autre avec un pantalon. Mais dans le cadre de la réouverture de la ligne Paris-Téhéran, nous avons reçu un mémento interne expliquant que les femmes seraient obligées de porter un pantalon, une veste longue, et de se voiler les cheveux dès la sortie de l'avion", explique à francetv info Françoise Redolfi, secrétaire adjointe du syndicat Unsa PNC, qui représente le personnel navigant en cabine. 

Le port du voile obligatoire en Iran depuis 1979 

Publicité
Si le personnel français ne souhaite pas polémiquer sur la question, il dénonce néanmoins la contrainte imposée aux hôtesses de l'air pour la réouverture de cette ligne aérienne. "Les organisations syndicales réclament la mise en place de ce qu'elles appellent un 'nolontariat', c'est-à-dire la possibilité de refuser de se rendre à Téhéran sans retenue de salaire, de mention dans le dossier professionnel ou de déstabilisation dans les plannings", précise francetv info.

La direction d'Air France a de son côté déclaré être à l'écoute de ses salarié(e)s et une solution serait à l'étude afin de "trouver le meilleur compromis". 

La loi iranienne exige le port de ce voile depuis la révolution islamique de 1979. 

En vidéo sur le même thème : Air France repart-elle à la conquête de l’Iran ? 

Publicité