Les autorités américaines ont récemment rendu public des documents classés top secret. Il s’agit de textes récupérés chez l'ancien terroriste lors de l’assaut durant lequel il a été tué.

Les Etats-Unis viennent de déclassifier le contenu de certains documents trouvés en 2011 dans la maison où se trouvait Oussama Ben Laden lorsqu’il a été tué, comme le rapporte FranceTVinfo. Lors de l’assaut, près de 2000 pages avait été saisies mais seulement 150 ont été rendues public en 2012 et cette année lors d’un procès.

Lire aussi -Photos : l'opération de capture de Ben Laden suivie en direct depuis la Maison Blanche

La plupart des documents sont des missives échangées entre Oussama Ben Laden et trois de ses lieutenants. Au fur et à mesure de la lecture de ces lettres, on se rend compte que l’ancien chef d’Al Qaïda avait véritablement l’intention de tuer des Américains. L’homme à l’origine des attentats du 11 septembre avait évoqué le chiffre insensé de 400 000 morts. Il avait comparé ce chiffre au nombre de tués par la cigarette par an aux Etats-Unis.

Ben Laden voulait pirater des drones

Oussama Ben Laden avait également parlé de son intention de pirater des drones afin de les retourner contre leur pilote. Il n’y est cependant pas parvenu. Le correspondant de France 2 à Washington, Jacques Cardoze, a également mentionné lors du journal télévisé de dimanche dernier que Ben Laden "évoquait des sujets tout à fait inattendus, comme le commerce de l'huile de palme ou encore les inondations au Pakistan" dans les documents retrouvés.

Lire aussi -Quand Ben Laden regrettait la stratégie trop sanglante d’Al Qaida

Publicité
Les révélations concernant le contenu de ces documents a lieu au moment où un journaliste d'investigation américain, Seymour Hersh, accuse l'administration Obama de mentir au sujet de la mort de l'ancien leader d'Al Qaïda, comme le rapporte Le Point. D'après lui, Oussama Ben Laden était depuis 2006 le prisonnier de l'agence Inter-services Intelligence (ISI), qui le maintenait assigné à résidence. Par ailleurs, il affirme que sa dépouille n'aurait pas été jetée en mer mais serait enterrée au Pakistan.

Vidéo sur le même thème : Traque de Ben Laden : un rapport critique la négligence des services pakistanais

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité