Les deux colombes lâchées par le pape François ce dimanche place Saint-Pierre au nom de la paix en Ukraine, ont aussitôt été attaquées par un corbeau et un goéland. Un incident de bien mauvais augure pour les Ukrainiens estiment les superstitieux.

© AFP

Certains y ont sans doute vu un mauvais présage. Ce dimanche, lors de sa prière dominicale, le pape François a prié pour la fin des violences en Ukraine, et appelé au dialogue entre les opposants et le gouvernement. Pour illustrer son message, le souverain pontife a ainsi fait lâcher par deux enfants qui l’accompagnaient deux colombes, symbole de la paix. Mais à peine envolés, les deux oiseaux ont aussitôt été attaqués par un corbeau et un goéland. Des images qui ont fait le tour du monde.

« Des oiseaux de toute évidence diaboliques »« Des oiseaux de toute évidence diaboliques attaquent les colombes pacifiques du Pape » titre ainsi le New York Magazine, qui écrit : « Si quelque chose de terrible survient, on ne pourra pas dire qu'il n'y avait pas des signes avant-coureurs ». La scène, qui fera sans doute faire des cauchemars à tous les traumatisés d’Hitchcock, a été immortalisée par un photographe de l’agence américaine Associated Press. Selon la chaine CBS News, la colombe attaquée par le goéland s’en serait sortie après y avoir laissé quelques plumes. L’autre aurait reçu plusieurs violents coups de bec de la part du corbeau.

Publicité
Un message de paix pour l'Ukraine« Dans mes prières je suis proche de l'Ukraine, en particulier de ceux qui ont perdu la vie et de leur famille » avait déclaré le pape quelques minutes plus tôt. « Je souhaite un dialogue constructif entre les institutions et la société civile et que, sans usage de la force, l'esprit de la paix et la recherche du bien commun prévalent dans les cœurs de tous » avait-il ajouté après les violents heurts de ces derniers jours.

Vidéo : le pape François, une superstar

Publicité