Sans jamais citer clairement la mafia napolitaine, le pape François, en visite samedi à Naples, a vivement critiqué la corruption qui ronge la ville. 

"La corruption pue, la société corrompue pue" : c'est par ces mots que le pape François, en visite pour la première fois à Naples samedi, a dénoncé l'emprise de la mafia napolitaine, la Camorra, sur la politique de la ville. 

"Ceux qui prennent la voie du mal volent un morceau d'espérance à eux-mêmes, à la société, à tant de gens honnêtes, à la bonne réputation de la ville, à son économie", a-t-il déclaré aux habitants du quartier défavorisé de Scampia, faisant clairement allusion à la Camorra. Et de poursuivre : "Comme un animal mort pue, la corruption pue, la société corrompue pue". 

Des mesures de sécurité drastiques 

Le pape s'est tout de même voulu encourageant face à l'importante foule venue l'écouter. "La vie à Naples n'a jamais été facile, mais elle n'est jamais triste, sa grande ressource est la joie", a-t-il ajouté. 

Publicité
La lutte contre la pègre et le trafic de drogue est devenue la priorité pour les locaux. Et la visite dans cette ville n'est pas sans risque pour le souverain pontife. "Les mesures de sécurité sont drastiques, d'autant que le pape devait circuler en voiture sur un total de 25 km. Selon la presse locale, 3000 agents des forces de l'ordre, dont des tireurs d'élite sur les toits, sont déployés", rapporte L'Express

En vidéo sur le même thème : Naples, terre malade