Un pêcheur salvadorien a accosté aux îles Marshall au terme d’une dérive d’un an. Voici l'histoire de ce Robinson Crusoé des temps modernes. 

© HILARY HOSIA / AFP

L’odyssée de José Salvador Albarengo. Véritable miraculé, ce pêcheur salvadorien de 37 ans illustre, à lui seul, les histoires de survie en haute-mer les plus fantasques. Barbe proéminente, cheveux broussailleux et sous-vêtements usés pour seuls habits, ce dernier a déclaré aux autorités marshallaises, lors de l’accostage de son embarcation de 7 mètres sur l’archipel le 30 janvier dernier, avoir dérivé pendant plus d’un an au gré des vagues du Pacifique. Il aurait quitté le Mexique, où il résidait depuis quinze ans, à bord de son bateau, le 24 décembre 2012, accompagné d’un jeune homme âgé entre 15 et 18 ans qu’il prénomme "Xiquel". Celui-ci n’aurait pas résisté à la vétusté de leur condition, et serait mort de faim au bout de quelques semaines. Employé d’une société de pêche, Albarengo aurait pris la mer en quête de requins. Surpris par les courants et les vents violents, ce navigateur vraisemblablement aguerri aurait alors perdu ses points de repère, entamant alors sa dérive incertaine.

Survie en haute-mer : mode d’emploi

Le miraculé ne doit son salut qu’à sa volonté. Ainsi, dans sa course pour la vie, s’est-il nourri de tout ce que la mer voulait bien lui céder : poissons, oiseaux, gouttes de pluie. Algues, pourquoi pas. Une tortue a également été retrouvée sur son embarcation. 

Publicité
Ne parlant pas anglais, le pêcheur a été aidé par un interprète afin de faciliter son échange avec les autorités. Les informations ainsi livrées ont permis aux enquêteurs de retrouver des membres de sa famille, au Salvador et aux Etats-Unis, rapprochant l’échéance d’un rapatriement.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité