Les autorités australiennes ont décidé de tuer deux millions de chats sauvages ces cinq prochaines années. Explications. 

Les associations de défense des animaux vont-elles réagir ? Les autorités australiennes prévoient de tuer près de deux millions de chats d'ici 2020, a révélé jeudi le quotidien britannique The Guardian

La cause : ces félins menaceraient plusieurs animaux en voie de disparition. "Ces mesures s'appuient sur des études scientifiques qui estiment que les chats seraient impliqués dans la disparition de 28 espèces de mammifères ces 200 dernières années", précise L'Express. Et selon le Telegraph, environ 20 millions de chats abandonnés en Australie tuent chaque jour 75 millions d'animaux. 

"Nous ne haïssons pas les chats"

Pour faire prendre conscience du problème à la population, et faire accepter cette éradication de nombreux félins, les autorités ont lancé une grande campagne de communication en ligne, avec la diffusion de photos d'animaux menacés par la présence de chats sauvages. Une application pour smartphone a également été créée afin d'alerter les autorités sur les régions où de nombreux chats errants auraient été repérés.

Publicité
Les responsables de la campagne d'éradication se défendent toutefois de ne pas aimer les félins. "Il est très important d'insister aussi pour dire que nous ne haïssons pas les chats. Nous ne pouvons juste plus tolérer les dommages qu'ils font sur notre faune", a déclaré Georges Andrews, Premier commissaire des espèces en voie de disparition, sur la radio locale ABC news

En vidéo sur le même thème : Surpopulation des chats à Lille