CATASTROPHE CLIMATIQUE : Alors qu'elle se déplace vers le sud des États-Unis à une vitesse de 35 km/h, la tempête Nate vient de se transformer en ouragan de catégorie 1. En Amérique centrale, elle a déjà fait 28 victimes selon un premier bilan. 

Elle a causé des dégâts matériels considérables, mais elle a surtout déjà pris la vie d'au moins 28 personnes. La tempête tropicale Nate s'est transformée samedi 7 octobre en ouragan, a annoncé le NHC (National Hurricane Center).

A lire aussi : "C’est un cauchemar", les victimes de l’ouragan Irma témoignent

Les plateformes pétrolières évacuées

Selon les dernières prévisions, elle se déplace actuellement au large des côtes des Caraïbes mexicaines direction : les États-Unis. Pays qu'elle devrait toucher dimanche non plus en qualité de tempête mais bien en tant qu'ouragan. Le dernier bulletin du Service Météorologique national du Mexique (SMN) rapporte que Nate se déplace actuellement à une vitesse de 35 km/h avec des vents de 120 km/h, ainsi que des rafales qui peuvent atteindre les 150 km/h. Afin d'anticiper son passage, les plateformes pétrolières et gazières situées dans le Golfe du Mexique ont été évacuées.

De leurs côtés, les autorités de la Nouvelle-Orléans ont également pris leurs dispositions. Elles ont imposé, dès vendredi après-midi, un couvre-feu ainsi que des mesures d’évacuation obligatoire dans certaines zones inondables particulièrement vulnérables face à ce genre de phénomène climatique. Mitch Landrieu, le maire de la Nouvelle-Orléans a déclaré à cette occasion : "Notre plus grande menace n’est pas forcément la pluie mais les vents et les vagues".

30 personnes portées disparues au Costa Rica

Publicité
Déjà lourdement frappé en août dernier par Harvey au Texas et en Louisiane (42 morts) et Irma (12 morts en Floride), le sud-est des États-Unis est donc sur le point de subir les affres d'un troisième ouragan en moins de deux mois. Au Costa Rica, où Nate a déjà causé d'importants dégâts matériels, notamment au niveau des infrastructures, les équipes de secours continuent de rechercher plus de 30 personnes portées disparues. Là-bas, au Nicaragua et au Honduras (soit les pays les plus gravement touchés), on commence à peine à évaluer les dégâts. Des villages entiers sont encore coupés du monde.

 En vidéo - Un mois après Irma, ces rescapés patientent toujours à l’hôtel près d’Orly