Les autorités russes ont décidé de lever le voile sur certains voyages spatiaux historiques, dont celui du 24 juillet 1969, date à laquelle l’américain Neil Armstrong a marché sur la Lune.

Les Américains ont-ils réellement marché sur la Lune ? La Russie semble fermement décidée à relancer une polémique spatiale digne des sombres heures de la Guerre froide. En effet, les autorités russes ont annoncé mardi dans un éditorial du Moscow Times vouloir enquêter sur plusieurs missions spatiales organisées par la Nasa, comme le souligne Le Monde. Parmi elles : la mission Apollo 11 au cours de laquelle des hommes ont marché pour la première fois sur la Lune.

À lire aussi - Un moteur de la mission Apollo 11 remonté à la surface

"Nous n’affirmons pas que le vol n’a pas eu lieu et que tout a été tourné dans un studio", a indiqué Vladimir Markin, un porte-parole du Comité d’enquête, avant d’ajouter : "Simplement, tous ces matériaux scientifiques et même culturels constituent un héritage et leur disparition constitue une perte pour nous tous".

200 000 enregistrements supprimés

Une initiative qui pourrait porter préjudice à l’agence spatiale américaine puisque, comme le révèle Reuters, une bonne partie des bandes originales de l’arrivée historique de l’équipage d’Apollo 11 a été effacée par souci d’économies. Près de 200 000 autres enregistrements auraient également été supprimés des bases de données.

Néanmoins, et selon le Journal de Montréal, la NASA aurait en réalité copié certains de ces enregistrements grâce à des vidéos de CBS News. Par ailleurs, l’agence certifie que la qualité des copies est nettement supérieure à celle du film initial.

Une riposte à l’enquête américaine sur la FIFA

Publicité
Mais alors, pourquoi faire ressurgir, près de 50 ans après, cette controverse ? Pourquoi lancer une telle offensive ? Un élément de réponse semble être apporté par Vladimir Markin dans sa lettre ouverte. "Les autorités américaines ont franchi une ligne en lançant des accusations de corruption visant neuf officiels de la FIFA", affirme-t-il. Le porte-parole fait ainsi référence à l’enquête lancée en mai dernier par le FBI, qui vise notamment l’attribution de la Coupe du monde 2018. Un événement qui se déroulera… en Russie.

Vidéo sur le même thème - Les premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune