Une étude montre qu'il y a plus de trois milliards d'années, des volcans ont fait basculer la croûte et le manteau de la planète Mars. 

Une équipe de chercheurs français et américains a publié ce mercredi une étude dans la revue américaine Nature montrant que Mars a été redessinée par des volcans.

Il y a plus de trois milliards d'années, la croûte et le manteau de la planète Mars ont pivoté de 20 à 25 degrés autour du noyau sous l'effet de la masse de Tharsis, un dôme volcanique. Tharsis est un plateau de plus de 5000 km de diamètre et haut de plus de 21 km, soit près de deux fois et demi plus que la hauteur du mont Everest. "Le dôme de Tharsis est énorme, démentiel par rapport à la taille de Mars", a souligné Sylvain Bouley, géomorphologue (expert des reliefs) à l'Université Paris-Sud et coauteur de l'étude publiée mercredi dans Nature.

Si un tel basculement se produisait sur la Terre, Paris se retrouverait sur le cercle polaire. On verrait des aurores boréales en France et on ferait du vin au Maghreb ou au Soudan", a commenté Sylvain Bouley. 

A lire aussiDes extraterrestres sur Mars ? La NASA répond 

Cela explique l'emplacement de certaines rivières et glaciers

Cette étude explique "pourquoi les rivières se sont formées à l’endroit où on les observe aujourd’hui et pourquoi certains réservoirs souterrains de glace d’eau, qualifiés jusqu’ici d’anomalies, se situent loin des pôles de Mars", peut-on lire dans le journal Nature. "On n'arrivait pas à comprendre pourquoi les rivières sont là où elles sont actuellement. Elles donnent l'impression d'être placées de façon un peu aléatoire, mais si on bascule la surface, toutes les rivières se retrouvent sur une même bande tropicale", a-t-il précisé.

Publicité
Cependant, de nombreuses questions ne sont pas encore résolues. "Désormais, quand on s'intéressera à l'époque primitive de Mars, pour chercher des traces de vie ou d'un océan, par exemple, il faudra apprendre à penser avec cette nouvelle géographie", a conclu le scientifique. 

En video sur le même thème : Destination Mars : la quête du méthane