La photo agite internet depuis lundi... Un photographe de l'AFP a pris un cliché d'un soldat français en mission au Mali, semblant poser pour l'objectif avec un foulard tête de mort et ses armes. Provocation ? Mise en scène ? Planet.fr vous propose de découvrir ce cliché.

L'image crée la polémique sur le web depuis lundi. Le 21 janvier, l'AFP a publié sur son site une photographie représentant un soldat français au Mali avec un étrange foulard et ses armes. Les commentaires et les critiques au sujet de cette photo sont nombreux...

Un battage médiatique tel que le photographe auteur du cliché, Issouf Sanogo, a décidé de s'exprimer sur le blog de l'AFP et de raconter sa version : il raconte qu'"un hélicoptère était en train d'atterrir et soulevait d'énormes nuages de poussière. Instinctivement, tous les soldats à proximité ont mis leurs foulards devant leurs visages pour éviter d'avaler du sable".

Une scène pas "particulièrement extraordinaire, ni choquante"Il poursuit : "C'était le soir. Les rayons du soleil filtraient à travers les arbres et les nuages soulevés par l'hélico. C'était une belle lumière. J'ai repéré ce soldat qui portait un drôle de foulard et j'ai pris la photo. Sur le moment je n'ai pas trouvé la scène particulièrement extraordinaire, ni choquante."

Il ajoute que "le soldat ne posait pas. Il n'y a aucune mise en scène dans cette image. Le gars ne faisait que se tenir là, en se protégeant le visage de la poussière, en attendant qu'un hélicoptère se pose. Personne, non plus, n'a tenté de m'empêcher de prendre la photo".

"J'espère qu'il sera impossible de l'identifier"Le photographe est d'ailleurs très surpris du bruit qui entoure son cliché aujourd'hui. Il ne voit pas vraiment le mal qu'il y a dans cette photo. "Les soldats travaillent dans des conditions difficiles. Ils avalent des milliers de kilomètres de route, alors ils font ce qu'ils peuvent pour se distraire un peu".

Mais du côté de l'état-major des armées, on n'apprécie pas l'image que cela renvoie. Lors d'un point presse, le colonel Thierry Burkhard a estimé que "c'est un comportement qui n'est pas acceptable [...] Cette image n'est pas représentative de l'action que conduit la France au Mali à la demande de l'Etat malien".

Publicité
Le colonel a ajouté que le fameux soldat était en cours d'identification. Issouf Sanogo de son côté croit et espère "qu'il sera impossible de l'identifier. Je ne suis même pas sûr qu'il soit au courant de ce que les gens racontent sur son dos !".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité