La jeune photojournaliste française, Camille Lepage, a été récemment tuée en République centrafricaine alors qu’elle y effectuait un reportage. Selon l’Elysée, qui a annoncé son décès ce mardi, la jeune femme aurait été assassinée au cours d'une "embuscade".

©AFP

AFP

L’Elysée a annoncé ce mardi le décès de Camille Lepage en République centrafricaine. Selon la présidence de la République, la jeune femme a été victime d’un "assassinat".

"La dépouille de Mme Lepage a été trouvée lors d'une patrouille de la force Sangaris, à l'occasion d'un contrôle effectué sur un véhicule conduit par des éléments anti-balaka, dans la région de Bouar", a indiqué la présidence française.

D’après une source militaire citée par Francetvinfo, la journaliste dont le corps a été retrouvé mardi avait été tué deux jours auparavant. La jeune reporter expliquait sur son compte Twitter qu’elle suivait des anti-balaka depuis le 6 mai. Plus aucunes nouvelles n’avaient ensuite été transmises depuis le 10 mai.

Les responsables seront "traduits devant la justice"

En visite à Tbilissi (Géorgie), François Hollande a annoncé l’envoi immédiat sur le lieu du drame d’une équipe française en République centrafricaine. "Nous devons savoir pourquoi elle était dans cette région, qui l'a capturée, comment elle est morte et faire en sorte que ses assassins ne soient pas impunis. Nous les trouverons et nous les traduirons devant la justice", a ajouté le chef de l’Etat.

La jeune femme de 26 ans était originaire d’Angers. Elle était photojournaliste indépendante. Après avoir travaillé dans le sud du Soudan en 2012, elle s’était basée en Centrafrique depuis le mois de septembre 2013.

Le secrétaire général de Reporters Sans Frontières, Christophe Deloire, a rappellé que "malgré son jeune âge, Camille Lepage avait déjà une riche expérience de reporter photographe". "Sa mort odieuse montre à quel point les journalistes sont exposés au danger dans leur recherche de l’information, en République centrafricaine comme sur d’autres terrains de conflit", a-t-il ajouté.

Les photos de Camille Lepage ont été publiées dans de nombreux journaux comme le New York Times, Time, Le Monde, Le Guardian, Le Nouvel Observateur ou encore Le Parisien.

Camille Lepage avait obtenu le prix "Coup de cœur" lors du dernier festival international de photojournalisme à Perpignan, Visa pour l’image.

Publicité
Il s'agit de la première journaliste française tuée en RCA depuis le lancement de l'opération Sangaris en décembre 2013, aux côtés des forces africaines, pour rétablir la sécurité dans un pays plongé en plein chaos depuis le coup d'Etat mené en mars 2013 par la Séléka.

Vidéo sur le même thème  : une journaliste française tuée en Centrafrique

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité