Selon le journal Le Monde, le gouvernement étudierait la possibilité de lancer des frappes contre l'Etat islamique en Syrie. Explications. 

La France va-t-elle intervenir en Syrie ? C'est en tout cas une option, selon le journal Le Monde, qui révèle samedi que le gouvernement étudierait la possibilité de lancer des frappes contre l'Etat islamique (EI) dans le pays. 

Si elle est engagée depuis le mois de septembre 2014 dans la coalition mise en place contre l'Etat Islamique en Irak, la France s'était pourtant jusqu'ici refusée à intervenir militairement en Syrie.

Des événement qui "bousculent" la position française 

"L’exode accéléré des Syriens, l’échec de la coalition à faire reculer l’EI, ou encore le renforcement possible de la présence militaire russe sur le terrain sont en train de bousculer la position française", précise le quotidien. 

Jeudi, François Hollande avait appelé à une "solution politique" en Syrie. "Il faut faire en sorte que nous puissions trouver une solution politique et lutter contre le terrorisme avec les bonnes méthodes et la bonne coopération", avait-il déclaré, cité par l'AFP

Publicité
Si le président français pourrait en dire plus sur sa position lundi 7 septembre, rien ne dit encore s'il s'agira réellement de frappes. "La priorité pourrait être donnée à des vols de reconnaissance et de renseignement. Les avions français pourraient aussi se concentrer sur les territoires syriens totalement occupés par l’EI, visant ses centres de commandement et sa logistique", explique Le Monde

En vidéo sur le même thème : Un temple de la ville antique de Palmyre dynamité par Daech