Trois Femen ukrainiennes ont été interpellées samedi à Kiev, en Ukraine, au moment où elles tentaient de manifester contre la visite du président russe Vladimir Poutine. Un ancien photographe de l’AFP a également été arrêté.

Militantes connues pour leurs apparitions seins nus, les Femen ukrainiennes ont préparé une action pour protester lors de la visite du président russe Vladimir Poutine à Kiev, en Ukraine. Elles ont été interpellées avec Dmitri Kostioukov, un photographe qui avait travaillé au bureau de Moscou de l'AFP. "Ils ont refusé d'obtempérer et ont été interpellés et amenés dans un commissariat", a précisé le porte-parole de la police Igor Mikhalko.

Une version différente

Du côté des Femen pourtant, on donne une autre version des faits. Le mouvement féministe a en effet déclaré que trois de ses militantes et le photographe avaient été "passés à tabac par des inconnus qui les ont ensuite emmenés en voiture vers une destination inconnue". La dirigeante des Femen, Anna Goutsol affirme par ailleurs avoir été l'objet d'une agression samedi matin. Alors qu'elle rentrait dans son immeuble à Kiev, un homme non identifié lui aurait donné un coup de poing au visage, se serait emparé du chien qu'elle promenait, puis se serait enfui."Une campagne de terreur"

Publicité
"Les services spéciaux russes aidés par les services ukrainiens mènent une campagne de terreur contre les militantes de Femen à cause de la visite des ennemis de la démocratie, le dictateur Poutine et le pope Kirill (patriarche orthodoxe russe, ndlr)", ont écrit les Femen dans un communiqué. "C'est Poutine et les bigots qui l'entourent qui sont responsables d'attentats contre les militants de Femen", a déclaré le mouvement. Un homme présenté comme le "consultant politique" des Femen, Viktor Sviatski, avait révélé jeudi avoir été violemment frappé la veille au soir près des locaux du mouvement féministe à Kiev, un acte également dénoncé comme ayant été une tentative d'intimidation avant la visite du président russe.

Vidéo ci-joint : les Femen seins nus à Notre-Dame de Paris

Publicité