A Okuizumo, petite ville paisible à l'Ouest du Japon, l'opinion publique est choquée par la présence de la statue de David de Michel-Ange représenté dans le plus simple appareil.

Un homme d'affaire de la région a généreusement décidé de faire don d'une statue de 5 mètres représentant l’œuvre de Michel-Ange. Pensant faire une bonne action, ce cadeau fait maintenant polémique. En effet, la statue est située dans un parc public comportant des équipements sportifs et une aire de jeu pour les enfants.

La statue fait peur aux enfants

D'après les déclarations d'un employé municipal, M. Yoji Morinaga, à l'AFP, la statue effraierait les enfants et cela ne serait pas bon pour leur éducation. Dans cette région du Japon, les habitants sont très peu confrontés à la nudité artistique et ne sont que très peu habitués à l'art de la Renaissance. Il ajoute que "c'est la première fois que nous avons quelque chose de ce genre chez nous, ce qui laisse peut-être songeurs certains habitants".

Doit-on censurer une œuvre d'art ?

Publicité
Les responsables de la ville prient pour un apaisement de la polémique, et pensent que cette statue peut éduquer l'âme artistique des enfants de la ville. Si on pousse la logique jusqu'au bout faudrait-il demander au Manneken pis d'arrêter d'uriner en place publique à Bruxelles, et la Vénus de Milo au Louvres pourrait-elle être taxée d'exhibitionnisme ? Rien n'est moins sûr...

 

© David Gaya / Wikimédia Commons

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité