Le vol Alitalia AZ2016 a été contraint de se poser en urgence mercredi, après avoir traversé une tempête de grêle.

L’Airbus A320 a décollé mercredi de l’aéroport Fiumicino de Rome à 8 heures du matin pour rejoindre Milan. A peine dans les airs, l’appareil a été frappé par une violente tempête de grêle pendant plus d’une demi-heure. "Le nez de l'avion a été détruit par des grains de glace gros comme des balles de tennis", a raconté le commandant de bord. Des grêlons ont heurté les vitres de l’avion, ils ont même brisé l’un des pare-brise du cockpit.

Les pilotes dont la visibilité a été considérablement réduite ont dû atterrir en urgence à l’aéroport de Naples dans le sud du pays, où les conditions météorologiques étaient favorables. Les 111 passagers de ce vol Alitalia AZ2016 ont eu la peur de leur vie mais ils n’ont pas été blessés. Certains ont pris le bus pour se rendre à Milan, d’autres ont préféré rentrer à Rome.

D’autres avions ont été victimes de la grêle

Publicité
C’est la troisième fois en deux ans qu’un appareil de la compagnie Alitalia est frappé par la grêle. Aux Etats-Unis, dans la nuit du 7 au 8 août dernier, un avion devant relier Boston (Massachusetts) à Salt Lake City (Utah) a également été contraint d’atterrir en urgence à cause de grêlons. Les vitres du cockpit se sont cassées et le fuselage de l’A320 a été en partie arraché. L’appareil a alors perdu 7 000 mètres d’altitude à cause de la dépressurisation. Après un atterrissage forcé, l’un des passagers a dû être hospitalisé.

Vidéo sur le même thème : Au Japon, atterissage mouvementé par un Airbus A320 d'Asian Airlines 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité