Après l’application de la loi sur la transparence salariale des députés italiens, le quotidien économique Il Sole 24 ore vient d’un publier un article chiffrant les dépenses du personnel de la chambre des députés. Bilan : 136 000 euros pour le coiffeur et plus de 400 000 pour le secrétaire général...

Crédit Photo © Wikimédia

Repris par le magazine hebdomadaire français Challenges, le quotidien italien Il Sole 24 ore vient de faire paraître un article présentant ses 1 491 fonctionnaires les mieux lotis du pays. Les coiffeurs parr exemple, chargés de brosser les cheveux des députés italiens débutent ainsi leur carrière avec un salaire avoisinant les 30 000 euros par an, pour terminer aux alentours de 136 000 euros, soit presque 12 000 euros mensuels.

Il en va de même pour les électriciens et les menuisiers. Après dix années d’ancienneté, les techniciens en charge de la web tv gagnent 61 000 euros par an, puis 101 000 après 20 ans. Selon le tableau officiel, ils peuvent même espérer voir leur salaire atteindre les 145 000 euros annuels après 35 années de bons et loyaux services.

Les documentalistes terminent eux leur carrière à 237 000 euros. Un salaire qui n’est pas si éloigné de celui de leur secrétaire général, le plus haut poste de l’institution. Ce dernier émarge à 406 000 euros par an, soit 33 833 euros par mois.

A l'étranger

Publicité
En France, selon un rapport de l’Ifrap, la rémunération moyenne des 1 351 agents en charge atteint 92 400 euros par an, soit 7 700 par mois, rappelle Challenges. L’Ifrap avait calculé en 2008 que, toutes fonctions confondues, les fonctionnaires de l’Assemblée nationale gagnaient "77% de plus" que leurs homologues du Bundestag allemand, et près deux fois plus qu’à la chambre des communes britanniques. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :