Le corps sans vie d’une Islandaise de 20 ans a été retrouvé dimanche sur une plage. Un meurtre qui choque particulièrement les habitants.

Depuis dimanche, l’Islande est en deuil. Le 14 janvier, une jeune femme, Birna Brjansdottir, disparaît dans les rues de Reykjavik après avoir passé la soirée dans des pubs de la capitale. Huit jours plus tard, son corps inanimé est retrouvé sur une plage au sud de la ville.

La mort de la jeune femme est un véritable traumatisme pour la petite île qui compte à peine 330.000 habitants. A sa disparition, les habitants se sont mobilisés pour la plus grande opération de recherche que le pays ait jamais connue, avec 725 Islandais volontaires. L'histoire de cette jeune femme âgée de 20 ans a provoqué une vague d'émotion dans la société islandaise, réputée pour son calme et sa non-violence.

A lire aussiTop 10 des pays les plus pacifiques au monde

Un immense choc pour un petit pays

L’Islande étant l'une des pays au taux de criminalité le plus bas au monde, avec environ 1,8 meurtre par an depuis 2001, le décès de Birna Brjansdottir a été un coup dur pour les habitants, très peu habitués à ce genre d’affaire. Pour l’instant, les causes exactes de sa mort restent inconnues mais la piste de l’homicide est privilégiée par les enquêteurs.

Publicité
Un chalutier groenlandais, le "Polar Nanoq", ancré dans le port où les chaussures de la jeune fille ont été retrouvées, est mis en cause. Deux marins seraient impliqués : ils ont loué une voiture rouge, aperçue dans le quartier où Birna Brjansdottir a disparu puis plus tard près du navire. Après la découverte de traces de sang dans le véhicule, les deux marins ont été interpellés par la "Viking Squad", l’unité d’élite islandaise.

En vidéo sur le même thème : L'Islande sous le choc après le meurtre d'une jeune fille portée disparue