Le Caporal-chef Stéphane Duval a été tué ce mardi après l’explosion d’un engin artisanal dans l’extrême nord du Mali, près de la frontière algérienne. Deux autres soldats ont été grièvement blessés. Le bilan est de six soldats tués depuis le début de l’opération Serval.

Un soldat des forces spéciales a été tué dans le Nord Mali, a annoncé lundi soir l’Elysée. Le Caporal-chef Stéphane Duval, âgée de 32 ans, était membre du 1er RPIMa de Bayonne. Alors que le soldat prenait part à des opérations de suppressions des poches terroristes près de la frontière algérienne,  il a trouvé la mort dans l’explosion d’une bombe artisanale. Ce membre des commandos de marine, progressait à bord de son véhicule le long de la frontière algérienne lorsque l’engin a explosé. Deux autres soldats ont été grièvement blessés dans l’attaque, mais leurs jours ne sont pas en danger.

6 soldats tués au MaliLe nombre de soldats morts au combat au Mali se porte désormais à six depuis le début de l’opération Serval. L’intervention au Mali lancée le 11 janvier dernier a pour but de repousser les terroristes d’AQMI (Al Qaïda au Maghreb  Islamique) et du Mujao qui se dirigeaient alors vers la capitale du pays, Bamako. Le capitaine Boiteux, pilote d’hélicoptère des forces spéciales avait été tué dès le premier jour de l’intervention.

Publicité
L’engagement des soldats français a été soutenu par l’opinion publique et par le Parlement qui l’a récemment prolongé. 3.850 soldats sont actuellement déployés au Mali. Et bien que le désengagement ait déjà commencé, un contingent de 2.000 hommes restera en soutien aux 12.600 Casques bleus qui seront dans le pays d’ici fin 2013. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité