Engagée au Mali dans la lutte contre les mouvements islamistes, la France continue d’envoyer des troupes sur place. Une intervention qui devrait durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Combien cela va-t-il coûter à la France ? Eléments de réponses.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé jeudi que le nombre de soldats français déployés sur le sol malien était de 1 400. Un nombre qui devrait à terme être porté à 2 500. Une mobilisation humaine, mais également matérielle, qui a forcément un coût. A combien s’élève-t-il ? « Je ne peux pas l'évaluer encore. Tout cela sera public, évidemment » a pour l’heure déclaré le ministre de la Défense.L’Expansion rappelle que le budget des opérations militaires extérieures est de 630 millions d’euros pour l’année 2013 (sur un budget défense total de 38 milliards d’euros) et cite Guy Tessier, président de la commission de la Défense à l’Assemblée entre 2002 et 2012 : « Les 630 millions d'euros seront sans doute explosés en 2013 » indique le député UMP des Bouches-du-Rhône. Pour mémoire, l’intervention française en Lybie avait coûté 368,5 millions sur sept mois, soit environ 1,7 millions par jour, et l’intervention en Afghanistan environ 1,3 millions par jour en 2012. Moins importante, l’opération Serval devrait coûter moins chère, mais elle a déjà révélée des insuffisances en matière de transports.

Publicité
Le plus coûteux, en termes purement budgétaires, reste bien sûr les moyens matériels mis à disposition des hommes lors d’un conflit. Selon le blog Secret défense, rédigé par Jean-Dominique Merchet, journaliste pour Marianne, la France a envoyé au Mali six Mirage 2000, quatre Rafale et deux Mirage F1CR, une dizaine d'hélicoptères de combat Gazelle et Tigre, cinq avions ravitailleurs et cinq avions de transport tactique. Le coût d’une heure de vol d’un Rafale est estimé à 26 800 euros, celle d’un hélicoptère Gazelle à 2 6000 euros, contre 25 000 euros pour un Tigre. Sans parler bien sûr du ravitaillement et des autres dépenses inhérantes à de telles actions. Une chose est sûre donc, plus l’intervention sera longue, plus elle sera coûteuse.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :