Un violent séisme suivi d’un tsunami a frappé les îles Salomon (dans le Pacifique) tôt ce mercredi matin. Trois morts et cinq blessés seraient à déplorer. L’alerte a cependant été levée quelques heures après. Le point.

Ils ont eu très peur. Les habitants des îles Salomon, dans le Pacifique, ont été pris d’un vent de panique ce mercredi matin. Un violent séisme a en effet frappé leurs iles, détruisant trois villages côtiers. Le tremblement de terre était si intense qu’il a généré un tsunami, mettant ainsi en alerte pendant plusieurs heures toute une partie du Pacifique et touchant même la Grande Terre. D’après le Centre américain de géophysique (USGS), les premières secousses ont été ressenties vers 1 heure GMT entre les îles Salomon et le Vanuatu, au nord-est de l’Australie près des îles Santa Cruz. "C’est le chaos à Suva, tout le monde tente d’échapper au tsunami !", témoignait sur Twitter un habitant des Fidji où les sirènes ont retenti. Déclenchée par le Centre d’alerte aux tsunamis du Pacifique pour une grande partie des territoires situés entre la Papouasie-Nouvelle-Guinée et Hawaii, l’alerte a été levée peu avant 4 heures GMT.

Quel bilan ?Les premiers bilans établis par les autorités locales font état de cinq morts et de trois blessés, mais également de dégâts matériels important sur le littoral. "L’information dont nous disposons est que des village à l’ouest et au sud de Lata le long de la côte ont été détruits, même si nous ne pouvons pas encore le confirmer", a déclaré Augustine Bilve, un responsable de l’hôpital de Lata, sur l’île principale des Santa Cruz, Ndende. Et d’ajouter : "Ca a tremblé plusieurs fois à Lata mais aucun immeuble n’a été endommagé". Et alors que d’autres bilans doivent être effectués dans la journée et les jours à venir, des patients de l'hôpital étaient en cours d'évacuation afin de préparer des lits pour les blessés éventuels en provenance des villages côtiers. "On nous a dit qu'après le séisme, des vagues avaient touché ces villages. Pour l'instant, nous attendons à Lata et évacuons les patients en cas de besoin", a précisé le médecin.

Publicité
En Nouvelle-Calédonie, le Haut-commissariat de la République a activé le plan d'urgence ORSEC et prévenu que le séisme "pourrait générer une vague qui atteindrait les côtes de la grande terre, les îles Loyauté et l'île des Pins à partir de 14H00 (3H00 GMT) ce jour". L'hypocentre du séisme a été localisé à une profondeur de 5,8 km, à une soixantaine de km de l'île de Lata, selon l'USGS. Une réplique de 6,4 a été enregistrée. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :