Girafe, flamand rose, oursin... Voilà ce que l'on pouvait trouver au menu des restaurants de la ville de Pompéi en 79 après JC. Cette découverte a récemment été annoncée lors du rendez-vous annuel de l'Institut américain d'archéologie.

© Wikipédia

Des chercheurs de l'université de Cincinnati (Etats-Unis) ont annoncé, lors du rendez-vous annuel de l'Institut américain d'archéologie (Archaeological institute of America) à Chicago, que des mets exotiques, dont de la girafe ou encore du flamand rose, étaient au menu des restaurants de Pompéi (Italie) il y presque deux millénaires. Depuis dix ans, des archéologues fouillent cette cité ensevelie par l'éruption du Vésuve le 24 août 79 après JC.

Dans le rapport publié sur le site de l'académie, le professeur d'histoire antique Steven Ellis est formel : "Il s’agit du seul os de girafe jamais découvert dans une aire archéologique de l’Italie romaine". Au moment où Pompéi a disparu sous les cendres du volcan, une vingtaine de restaurants se trouvaient dans le quartier où se sont déroulées les fouilles, ont indiqué les chercheurs américains.

"Haut niveau de qualité de vie"

"La vision traditionnelle qui veut que la plèbe se nourrissait de ce qu'elle trouvait doit donc être atténuée", précise Steven Ellis. L'Américain ajoute qu' "il faut plutôt parler de haut niveau général en terme de qualité de vie et de régime alimentaire".

Publicité
Située près de Naples, dans le sud de l'Italie, Pompéi a été découverte au XVIème par hasard. En effet vers 1592 des travaux, visant à dévier le fleuve Sarno pour le village de Torre Annunziata, on été entrepris et ont permis de redécouvrir cette cité, 1500 ans après son engloutissement.

Vidéo: Lancement du "Grand projet" de restauration de Pompéi

Publicité