Plus de 90 dirigeants du monde entier étaient réunis mardi en Afrique du Sud pour assister à la cérémonie d’hommage à Nelson Mandela. L’occasion pour certains chefs d’Etat et anciens présidents de s’afficher ensemble après plusieurs mois, voire plusieurs années de brouille.

©AFP

La cérémonie d’hommage à Neslon Mandela qui s’est déroulée mardi au FNB Stadium de Soweto en Afrique du Sud a donné lieu à des rapprochements que très peu de gens osaient encore espérer. En témoigne la poignée de main historique qui a été échangée entre Barack Obama et Raul Castro (regardez la vidéo ci-dessus). Un geste historique et une première publique entre les présidents américain et cubain qui sont en froid depuis 1961. "Rien n'était prévu" a cependant assuré le conseiller adjoint de sécurité nationale de Barack Obama, Ben Rhodes. "Lorsque (M. Obama) est allé à la tribune, il a serré les mains à tout le monde sur son chemin, il n'a rien fait d'autre qu'échanger des salutations avec ces dirigeants", a-t-il expliqué. Et alors que la Havane y a malgré tout vu "le début de la fin des agressions des Etats-Unis contre Cuba", Ben Rhodes a également réaffirmé que cette poignée de main ne changeait rien à l’attitude adoptée par les Etats-Unis depuis la victoire d’Obama en 2008.

Publicité
François Hollande et Nicolas Sarkozy assis côté à côtéOutre, l’échange de mains entre Barack Obama et Raul Castro, les observateurs ont également pu assister à un rapprochement entre François Hollande et son prédécesseur, Nicolas Sarkozy. Malgré un voyage qu’ils ont préféré effectuer séparément, officiellement pour des raisons "économiques" et "techniques", les deux hommes ont en effet été contraints d’assister à la cérémonie d’hommage à Nelson Mandela côte à côte. Après s’être livré une bataille pour l’Elysée en 2012, l’actuel président de la République et son prédécesseur en ont ainsi profité pour échanger quelques mots. Des instants qui  n’ont pas échappé aux photographes et qui n’ont pas manqué de faire jazzer. De nombreuses personnes se demandant ce que les deux ex-rivaux avaient bien pu se dire.

Vidéo : Regardez la poignée de main historique entre Obama et Castro