Le fondateur du mouvement islamophobe Pegida qui agite l'Allemagne n'a pas réussi à sauver sa place après la diffusion d'une photo de lui grimmé en Hitler. Plus de détails.

Nous vous parlions récemment du mouvement islamophobe Pegida qui sévit actuellement en Allemagne et avec une audience de plus en plus importante. Cette semaine, c’est son fondateur Lutz Bachmann qui a été pris dans une polémique qui l’a contraint à partir.

Lire aussi : Pegida : ce mouvement anti-islam qui agite l’Allemagne

En cause, une photo de lui publiée sur Facebook sur laquelle il apparaît la mèche plaquée sur le côté, moustache carrée et regard inquiétant. Une référence évidente à Adolph Hitler qui a poussé Lutz Bachmann, qui jurait pourtant s’opposer aux groupes néo-nazis qui se joignaient à Pegida, à la démission.

Kathrin Oertel, porte-parole du mouvement, a expliqué que ce n’est pas tant à cause de ce "Hitler selfie" que le fondateur est écarté mais aussi en raison de propos publiés sur Facebook. En effet, l’intéressé avait déclaré sur le réseau social "qu’il n’y a pas de véritables réfugiés de guerre" en Allemagne.

Publicité
Réfugiés par ailleurs qualifiés de "bêtes" et de "salauds" par le fondateur de Pegida. Selon la porte-parole du groupe islamophobe, ces propos "ne contribuent pas à conforter la confiance dans les objectifs et les protagonistes de Pegida".  

Concernant la photo, Lutz Bachmann a plaidé pour la mauvaise blague. En vain.

 Vidéo : Pegida : le mouvement islamophobe allemand prend de l’ampleur

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité