Un soldat britannique a été condamné mardi à dix-huit semaines de prison ferme pour avoir tué à coups de pied un chat qui venait de se faire renverser par une voiture.

(photo d'illustration)

Prison ferme. Un soldat britannique âgé d’une trentaine d’années a été condamné à dix-huit mois de prison ferme mardi par un tribunal de la banlieue de Manchester (Grande-Bretagne). Le militaire a été reconnu coupable d’avoir volontairement tué un chat en lui donnant des coups de pied. Au moment des faits, l’animal se trouvait sur la voie publique et venait d’être renversé par une voiture. Pour sa défense, le soldat a non seulement expliqué qu’il était ivre mais aussi insisté sur le fait qu’il avait voulu abréger les souffrances du chat. Visiblement peu convaincus par ces explications, les juges ont décidé de conclure qu’il s’était livré à "un acte de cruauté délibéré et malveillant envers un animal déjà blessé et sans défense".

Le soldat a pu être identifié et arrêté grâce à des images de vidéosurveillance. Sur les bandes, on peut ainsi voir qu’il donne deux forts coups de pieds à l’animal à terre. Appelés par des témoins de cette scène, des agents de la société protectrice des animaux sont rapidement arrivés sur les lieux. Mais le chat n’a pas survécu malgré les soins qu’ils lui ont prodigués.

Publicité
Un an ferme pour le lanceur de chat à MarseilleAu début du mois de février, un homme a également été arrêté à Marseille (Bouches-du-Rhône) pour avoir torturé un chat. Le jeune homme de 25 ans s’était filmé en train de violement balancer le félin en l’air. L’animal avait ensuite pu être sauvé, s’en tirant avec une patte cassée. Son agresseur avait, quant à lui, écopé d’une peine de prison d’un an ferme.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité