Citoyen russe depuis peu, Gérard Depardieu a fait l’éloge de Vladimir Poutine et vivement critiqué les opposants à son régime.

Alors qu’il a récemment fait une véritable déclaration d’amour à la Russie, Gérard Dépardieu fait maintenant l’éloge de son président Vladimir Poutine. Au cours d’une interview accordée à une chaîne publique de son nouveau pays, l’acteur a en effet déclaré : "Grâce au président Poutine, les dessins animés russes sont de retour sur les écrans, on rapatrie en Russie la collection de Rostropovitch. Je connais beaucoup de Russes en France, et pas uniquement en France, qui sont rentrés en Russie parce que la chaleur humaine leur manquait". Egalement critique vis-à-vis de l’opposition au régime actuel, le monstre sacré du cinéma français a affirmé que "l’opposition russe n’a pas de programme, rien". Selon lui, "il y a des gens intelligents comme Kasparov (ancien champion du monde d’échecs qui a rejoint l’opposition), mais c’est bien pour les échecs et c’est tout". Et d’assure : "Mais la politique, c’est beaucoup plus compliqué".

Dépardieu, un "homme vivant" un point c’est tout ?Prenant le cas précis des Pussy Riots – dont deux militantes ont été emprisonnées  pour "hooliganisme" et "incitation à la haine religieuse" après avoir chanté une prière anti-Poutine dans une cathédrale à Moscou– Gérard Depardieu a poursuivi en caméra cachée : "Imaginez si ces filles étaient par exemple allées dans une mosquée. Elles n’en seraient pas sorties vivantes. Même dans le monde catholique, cela aurait été terrible. Mais quand je dis ça en France, on me prend pour un idiot". Enchaînant ensuite sur son propre cas, "Gégé" a déclaré : "je tombe de scooter, mais je suis un homme vivant au bout du compte. Malheureusement, les masses sont bêtes, seule la personnalité est formidable, surtout quand elle est intrépide".

Publicité
Visiblement amusé par ces propos, l'un des chefs de file de l'opposition, Sergueï Oudaltsov, a invité Depardieu à la prochaine manifestation de l'opposition. "Si Gérard Depardieu reçoit la nationalité russe, s'intéresse à notre vie politique (...), pourquoi ne pas l'inviter? Nous serons heureux de le voir à la prochaine action, il sera le bienvenu", a-t-il indiqué à l'agence Ria Novosti. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :