L'auteur de la tuerie de Munich vendredi n'aurait aucun lien avec l'Etat islamique mais serait plutôt un "forcené". Le point sur les derniers éléments de l'enquête.  

Au lendemain de la fusillade à Munich qui a fait au moins 9 morts et de nombreux blessés, les autorités allemandes ont tenu une conférence samedi midi afin de revenir sur les premiers éléments de l'enquête. 

L'occasion d'en apprendre un peu plus sur l'auteur de l'attaque, qui serait un "forcené". "Nous avons trouvé des éléments montrant que (le tireur) se préoccupait des questions liées aux forcenés", auteurs de tueries, notamment des livres et des articles de journaux, a déclaré le chef de la police de Munich, Hubertus Andrä, repris par l'AFP

La police évoque en effet "un lien évident" avec le Norvégien Anders Behring Breivik, qui avait tué 77 personnes dans une fusillade en 2011, cinq ans jour pour jour avant celle de vendredi à Munich.

Aucun lien avec Daech ou les réfugiés  

Le jeune homme de 18 ans, Germano-Iranien, est né à Munich et étudiait dans une école de la ville. Rien n'indique à ce stade de l'enquête, dans les recherches effectuées par la police, qu'il était en lien avec une organisation terroriste, comme Daech ou Al-Qaïda. Les autorités ont également insisté sur le fait que le suspect, né en Allemagne, n'avait aucun lien avec les réfugiés dans la ville. 

Publicité
Vendredi en fin de journée, il était armé d'un 9mm avec 300 munitions lorsqu'il a attaqué des passants près d'un restaurant McDonald's avant de se rendre dans le centre commercial Olympia, tout près de là, où il a continué à tirer dans la foule, faisant au total 9 morts. Il se serait ensuite suicidé. 

En vidéo sur le même thème - Munich : l'attaque meurtrière en images 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité