Mohamed VI et François Hollande se sont offert une virée nocturne samedi, après plusieurs mois de brouilles diplomatiques entre les deux pays.

"Je connaissais Tanger mais pas avec un guide comme celui-là", a déclaré François Hollande, amusé. Le président de la République, en visite d’amitié samedi au Maroc, s’est offert une balade nocturne dans les rues de Tanger à bord d’un coupé Mercedes aux cotés du roi du pays.

Mohamed VI souhaitait également montrer qu’il n’était pas un roi reclus dans son palais. "C'était aussi une façon de montrer que sa ville bouge", a indiqué le chef de l’Etat français. En effet, Tanger, ville du nord du Maroc, est en pleine expansion.

A lire aussi : Deux journalistes français ont-ils voulu corrompre le roi du Maroc ?

Les deux dirigeants ont affiché leur réconciliation

François Hollande et Mohamed VI ont oublié les brouilles diplomatiques qui durent depuis plusieurs mois entre Paris et Rabat. Celles-ci faisaient suite à des plaintes déposées en France à l’encontre du patron du contre-espionnage marocain Abdellatif Hammouchi pour "torture". "Elles sont désormais effacées et même dépassées", a déclaré le président de la République dimanche matin devant la communauté française de Tanger.

Publicité
La réception organisée samedi soir dans le palais par le roi du Maroc en est également la preuve. "Du grandiose !", selon un conseiller. Parmi les 200 invités, il y avait également Jamel Debbouze ainsi que la famille royale au grand complet.

Vidéo sur le même thème : Deux journalistes français accusés de chantage contre le roi du Maroc : un piège tendu par Rabat ?