Le président français et la chancelière allemande travaillent conjointement pour trouver une solution "responsable" et "solidaire" à  la crise financière qui frappe la Grèce. Pourtant, l’un d’eux peine à convaincre les Français.

Angela Merkel, la femme de la situation ? C’est en tout cas que pense une majorité de Français, d’après le résultat d’un sondage Ifop pour RTL et LCI dévoilé ce mercredi. Selon cette étude, 44% d’entre eux font davantage confiance à la chancelière allemande qu’au président François Hollande pour "sortir de la crise actuelle entre la Grèce et les autres pays européens". Seuls 21% des sondés se disent par ailleurs convaincus que le locataire de l’Elysée est celui qui parviendra à trouver une issue favorable à cette situation sans précédent. Outre-Rhin, c’est encore une fois Angela Merkel qui convainc le plus : 51% des Allemands croient qu’elle est la personne qu’il faut.

"Angela Merkel incarne le leadership européen"Un coup pour le président français. "De manière cruelle et cinglante, aux yeux des opinions publiques françaises et allemandes, ce n'est pas François Hollande qui incarne le leadership européen mais Angela Merkel", commente d’ailleurs l'Ifop.

Publicité
Malgré l’unité qu’ils affichent, François Hollande et Angela Merkel ont des avis divergents sur l’issue à donner à la crise grecque. La chancelière se montre en effet plus ferme à l’endroit de la Grèce,  et appelle les dirigeants du pays à plus de responsabilité, tandis que le chef de l’Etat se montre plus enclin à de nouvelles négociations.

Vidéo sur le même thème : Dette grecque : après la réunion entre Merkel et Hollande, "la perspective d’un Grexit s’éloigne un peu"