Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a confirmé ce mercredi que la famille française enlevée au Cameroun était toujours vivante.

Le doute planait quant au sort qui avait été réservé à la famille française enlevée au Cameroun le 19 février dernier. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a confirmé ce mercredi que les trois adultes ainsi que les trois enfants n’étaient pas morts. "Oui, ils sont vivants", a-t-il indiqué au micro de BFMTV / RMC. Le ministre n’a cependant laissé filtrer aucune information concernant l’état des otages.

Publicité
Des otages à bout de forceUne vidéo des ressortissants français a été diffusée le 25 février et le 21 mars. Dans la plus récente, Tanguy Moulin-Fournier a évoqué les conditions particulièrement difficiles dans lesquelles la famille est retenue. "Nous perdons nos forces chaque jour et commençons à être malades. Nous ne tiendrons pas longtemps", pouvait-on y entendre, puisque seule une version sonore a été diffusée. La famille Moulin-Fournier a été enlevée sur une route qui longe la frontière entre le Cameroun et le Nigéria le 19 février, après avoir visité un parc naturel. Les hommes de mains de l’organisation terroriste nigériane Boko Haram ont en effet pris en otages les parents, leurs trois enfants âgés de 5 à 12 ans ainsi que le frère du père. Boko Haram exige, en échange des otages, la libération de partisans détenus au Cameroun et de femmes de la secte retenues au Nigéria. Le président de la République, François Hollande, doit recevoir vendredi les familles des otages enlevés au Mali.

Laurent Fabius s'exprime sur BFMTV: