La Cour suprême du Mexique a décidé mercredi de libérer Florence Cassez et ce, immédiatement. Après sept ans d’emprisonnement pour des enlèvements qu’elle a toujours niés, la Française regagne son pays.

"Libération immédiate". Telle est la décision qu’a pris la Cour suprême du Mexique mercredi à l’égard de Florence Cassez. Trois des cinq juges de la chambre haute ont en effet estimé que les droits constitutionnels de la Française de 38 ans ont été violés par les autorités locales lors de son arrestation en décembre 2005 et lorsque la police a mis en scène son arrestation devant les caméras de télévision. Accusée d’enlèvements, délinquance organisée et port d’armes prohibée, Florence Cassez avait été condamnée à 60 ans de prison. Elle avait pourtant toujours nié les faits. Au terme de sept d’emprisonnement au Mexique, son cauchemar prend fin. "Le jugement est annulé, le recours est accordé et la liberté absolue de Florence Cassez est ordonnée", indique ainsi le jugement de la Cour.

Un heureux dénouementFortes de cette décision, les autorités françaises ont aussitôt organisé le rapatriement de Florence Cassez. Dès mercredi soir, cette dernière, accompagnée de son père a pu prendre l’avion pour rentrer en France où l’attend sa mère, "folle de joie". Alors que Charlotte Cassez et de nombreux soutiens de la Française s’étaient donné rendez-vous dans une brasserie parisienne pour suivre l’audience, Charlotte Cassez a déclaré : "Ma fille s’est battue, elle a gagné sa liberté, j’adore ma fille, elle est extraordinaire".  Le conseil mexicain de l’ancienne détenue, Agustin Acosta a, quant à lui, estimé que "c’est un jour lumineux pour la justice mexicaine". Selon lui, "il s’agit d’un jour historique pour la Cour suprême parce qu’il a été établi que les violations graves des droits de l’homme ne seront plus tolérées comme mécanisme pour établir la culpabilité des personnes".

Publicité
De son côté, le président français François Hollande a "salué" la décision de la Cour suprême du Mexique de libérer Florence Cassez, parlant de la fin d'une "période particulièrement douloureuse". Dans un communiqué, le chef de l'Etat a également remercié "tous ceux qui, au Mexique comme dans notre pays, se sont engagés pour que la vérité et la justice prévalent".

L’avion de la compagnie Air France dans lequel se trouve actuellement Florence Cassez devrait atterrir aux alentours de 14 heures à Roissy.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité