Vendredi, le corps d’un randonneur de 63 ans a été retrouvé dans le parc naturel de Yellowstone. Il avait été partiellement dévoré par au moins un grizzli qui a été capturé ce mardi. 

Le randonneur tué par un grizzli a été identifié ce mardi, selon un communiqué des parcs nationaux américains. Il s’agit de Lance Crosby, un randonneur expérimenté de 63 ans originaire du Montana dans le nord des Etats-Unis. Il était employé de Medcor, une société qui gère trois centres médicaux dans le parc naturel de Yellowstone, l’un des plus connus et des plus visités du pays.

Son corps, en partie dévoré, a été découvert vendredi. "Certaines traces retrouvées sur les lieux indiquent qu’une femelle adulte et au moins un ourson étaient présents et probablement impliqués dans l’attaque", révèle le communiqué. Une autopsie devait avoir lieu dans la journée de lundi pour déterminer la cause du décès. De plus, de l’ADN a été prélevé sur place pour identifier le ou les ours impliqués.

Yellowstone est "le pays des ours"

Depuis 1983, le parc naturel mène un programme de gestion des grizzlis, dans le but de minimiser les interactions entre ours et humains. Les randonneurs doivent obligatoirement rester sur les chemins balisés, se déplacer en groupes, emporter un spray anti-ours et faire du bruit pour éviter les face-à-face impromptus.

Publicité
Suite à la mort de Lance Crosby, les biologistes du parc ont posé des pièges dans la zone de l’attaque et ont réussi à capturer une ourse. Si cette dernière est responsable de la mort du randonneur, elle sera euthanasiée. "Nous ne prenons pas la décision d’euthanasier un ours à la légère", a affirmé Dan Wenk, l’intendant de Yellowstone. "Notre décision est basée sur l’ensemble des circonstances qui entourent cet incident malheureux".

Vidéo sur le même thème : Un ours fait coucou 

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité