Barack Obama et Raul Castro ont annoncé hier la reprise des relations diplomatiques entre les États-Unis et Cuba. Planet.fr revient en cinq dates sur les tensions entre La Havane et la Maison Blanche. 

Mercredi 17 janvier, Barack Obama et Raul Castro ont fait une annonce historique concernant les relations entre les États-Unis et Cuba. Les deux pays se dirigent en effet vers un dégel dans leur diplomatie et le président Obama a déclaré "tendre une main d’amitié au peuple cubain" lors de son allocution télévisée. Une normalisation qui intervient alors que cela faisait plus de cinq décennies que Washington avait décrété un embargo commercial sur La Havane. En cinq dates, Planet.fr revient sur les moments forts qui ont marqué les tensions diplomatiques entre les États-Unis et Cuba.

3 janvier 1961 : rupture des relations diplomatiques avec Cuba

C’est Dwight David Eisenhower qui décide de rompre les relations avec Cuba, le 3 janvier 1691. "Ike" prend cette décision suite à la révolution cubaine d’inspiration marxiste qui a porté Fidel Castro au pouvoir. Les biens américains sont nationalisés par La Havane. C’est le début de l’escalade des tensions entre l’oncle Sam et et Cuba. Au mois d’avril de la même année, sera lancée l’opération militaire de la Baie des Cochons planifiée par Eisnhower mais réalisée sous la présidence Kennedy. Un échec qui aura comme conséquence le rapprochement de La Havane et de Moscou.

7 février 1962 : décret de l’embargo

Conséquence de la nationalisation des biens américains sur l’île et au rapprochement de Cuba et de l’URSS, le président Kennedy décrète l’embargo économique, commercial et financier sur Cuba. Ce blocus va durer plusieurs décennies.

Octobre 1962 : la crise des missiles

C’est probablement le point de tension le plus intense dans l’histoire des relations entre les Etats-Unis et Cuba. L’URSS décide de déployer des missiles nucléaires et tout un arsenal marin destinés à protéger Cuba d’une invasion américaine. Face à cette démonstration de force, la Maison Blanche impose un blocus naval de l’île. À ce moment-là, les yeux du monde entier sur rivés sur cette crise qui aurait pu déboucher sur une guerre nucléaire mondiale. L’URSS fera machine arrière et les USA s’engageront à ne plus attaquer frontalement Cuba.

Octobre 1992 : Durcissement de l’embargo

Cette mesure est décidée sous l’administration de Bush père. Les États-Unis renforcent l’embargo à l’encontre de Cuba et imposent par exemple des sanctions aux navires qui font commerce avec La Havane. D’autres mesures de ce genre seront prises en 1996. Pendant les années 80, plusieurs cubains expulsés se sont installés aux États-Unis qui leur ont accordé l’asile politique.

17 décembre 2014

Publicité
Raul Castro et Barack Obama annoncent bilatéralement la normalisation entre les deux pays. Cela fait suite à une série de gestes symboliques consentis par chaque partie. Lors des obsèques de Mandela en octobre 2013, les deux présidents s’étaient prêtés au jeu d’une poignée de main historique. Puis au mois d’octobre 2014, c’est Fidel Castro qui propose aux USA de collaborer dans la lutte contre Ebola. Dès son arrivée au pouvoir en 2009, Barack Obama avait plaidé pour une nouvelle stratégie envers Cuba. Celle-ci vient de prendre forme ce mercredi 17 décembre.    

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité