Condamné à 35 ans de prison après avoir transmis à WikiLeaks plus de 700 000 documents confidentiels de l’armée américaine, le soldat Bradley Manning souhaite à présent changer de sexe.

© AFP

Bradley Manning n’en finit plus de faire parler de lui (ou elle). Condamné mercredi à 35 ans de prison après avoir été reconnu coupable d’espionnage, de vol et de fraude, le soldat américian désire vivre comme une femme. Désormais, il souhaite qu’on l’appelle Chelsea. "À partir de maintenant, pour cette nouvelle phase de ma vie, je veux que tout le monde sache qui je suis vraiment. Je suis Chelsea Manning, je suis une femme", a fait savoir le jeune soldat de 25 ans dans un texte lu sur NBC en présence de son avocat David Coombs.

"Je veux commencer un traitement hormonal"

Ne voulant pas voir ce sujet perturber les débats, Bradley Manning a attendu la fin de son procès pour faire cette annonce. "Étant donné la manière dont je me sens depuis que je suis enfant, je veux commencer un traitement hormonal dès que possible", a-t-il expliqué. Les troubles de l’identité sexuelle du soldat avaient déjà été mis en avant par David Coombs durant le procès.

"Je ferai tout (…) pour m’assurer qu’ils y seront obligés"

Publicité
L’établissement dans lequel Bradley Manning doit être incarcéré (la prison militaire de Fort Leavenworth dans le Kansas) ne fournit pas à l’heure actuelle le traitement hormonal demandé par le jeune homme. "J'espère que Fort Leavenworth va faire ce qu'il faut pour lui permettre d'avoir accès à ce traitement, sinon je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour m'assurer qu'ils y seront obligés", a déclaré son avocat.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité