Lundi dernier, plus de 600 petites tortues ont été remises à l'océan, en Floride. Parmi elles, se trouvaient des espèces menacées de disparition.

À Boca Raton, une ville du sud de la Floride (Etats-Unis), 620 bébés tortues ont été relâchés dans leur milieu naturel, lundi dernier. Alors qu'ils étaient incapables de rejoindre l'océan après leur éclosion, ces derniers avaient été pris en charge par les bénévoles ainsi que les gardes-côtes, qui les avaient amenés au centre Gumbo-Limbo Nature.

Une fois sorties de leurs oeufs, les petites tortues étaient totalement déroutées et n'arrivaient pas à retrouver l'eau. Pour l'un des spécialistes du centre, David Anderson, la cause serait la forte lumière artificielle dégagée par la ville. "Les nouveau-nés trouvent leur chemin sur la plage en rampant vers l'horizon le plus lumineux, mais maintenant la terre ferme est plus lumineuse encore", a-t-il expliqué au Washignton DC Times.

Menacées d'extinctions

Parmi les nombreuses tortues sauvées se trouvaient plusieurs espèces différentes: 600 tortues caouannes, 9 tortues vertes et 4 plus âgées, si l'on en croit le site Internet de Metronews. Des spécimens qui pourraient, à l'avenir, disparaître.

Publicité
David Anderson a tenu à préciser au quotidien américain que la pollution produite par les hommes et que les déchets laissés sur les plages en sont en partie responsables. Il s'agit d'une réelle menace pour la reproduction des tortues. Chaque année, seule une tortue sur mille atteindrait l'âge adulte.

Vidéo sur le même thème : Un bébé koala est la nouvelle coqueluche du zoo de San Diego ! 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité