Comme dans beaucoup de pays d’Europe, le chômage lié à la crise ravage l’Espagne. Pour faire quelques heureux de manière honnête, un maire de la péninsule ibérique a eu une idée : une loterie pour gagner un emploi.

© CC / baradel.es

Le principe peut paraître cocasse voire cynique mais il a le mérite d’être utile. En Espagne, le taux de chômage touche plus d’un quart de la population active et pouvoir vivre décemment  grâce à un travail devient une denrée rare. Ainsi, le maire d’Alameda (petite commune d’Andalousie non loin de Malaga) a eu une idée pour le moins astucieuse : proposer aux habitants de sa ville certains emplois municipaux via une loterie. Les résidents viennent tous les mois devant la mairie pour y déposer leurs noms. Au début, seulement une trentaine de "joueurs" étaient venus s’inscrire. Aujourd’hui, ils sont un demi-millier à se déplacer tous les mois. Le succès est tel que l’événement est télévisé pour éviter tout soupçon de fraude. La corruption étant l’autre point noir du pays touché par la crise.

Des emplois de très courte durée

Publicité
Cependant, les emplois offerts par le maire ne durent que quelques mois. Le but étant que toute la ville ait l’occasion de travailler un minimum. Le dernier gagnant a ainsi remporté la possibilité de travailler pour la piscine municipale, l’espace de deux mois. L’an dernier, plus de 35 emplois ont été distribués par ce biais. Pour autant, le maire d’Alameda reconnaît que cette loterie, symbole des difficultés du pays, ne le réjouit guère. "Ce n'est pas assez, il y a bien trop peu de visages heureux", raconte-t-il au New York Times.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :