Dimanche matin, un dramatique accident d'autocar a tué 13 étudiantes Erasmus dans le sud de Barcelone. Parmi les victimes, sept Italiennes et une Française.

Dimanche matin, treize étudiantes inscrites à l'université dans le cadre du programme d'échange Erasmus ont perdu la vie dans un accident de car dans le nord de l'Espagne.

La nationalité des victimes, toutes âgées entre 19 et 25 ans, a été révélée ce lundi matin par les autorités catalanes. "L'Italie est en deuil parce que sept des victimes étaient Italiennes, deux Allemandes, une Roumaine, une Française, une d'Ouzbékistan et une d'Autriche", a déclaré à la radio catalane le directeur du département de l'Intérieur de Catalogne, Jordi Jané.

Au moment de l'accident, "quelques unes ne portaient pas de ceinture de sécurité", a-il- ajouté. "Elles sont mortes écrasées entre l'autocar et la chaussée", a précisé Jordi Jané. Selon le dernier communiqué des services de secours catalans, 34 autres personnes ont été hospitalisées, parmi elles, trois sont dans un état critique et neuf dans un état grave. Le car transportait 57 personnes dont le chauffeur. Les passagers étaient tous âgés de 20 à 32 ans, et étaient de 19 nationalités différentes.

L'erreur humaine est privilégiée par les enquêteurs

L'accident s'est produit aux alentours de six heures du matin sur l'autoroute près de Freginals, à 150 km au sud de Barcelone (Catalogne). Les étudians revenaient des fêtes traditionnelles des Fallas, à Valence. Le conducteur "a heurté le garde-fou sur la droite et a donné un coup de volant à gauche si violent que le car s'est retrouvé sur l'autre voie de l'autoroute. Il a ensuite percuté un véhicule qui venait en sens inverse et dont les deux occupants ont été blessés", a commenté le directeur du département de l'Intérieur de la région de Catalogne.

A lire aussi : Accident de car à Rochefort : le conducteur du camion mis en examen

Selon le ministre de l'Intérieur espagnol, l'enquête privilégie une erreur humaine plutôt qu'un problème technique. Interrogé par la police dimanche, le chauffeur qui a survécu est aujourd'hui en soins intensifs pour une contusion à la cage thoracique. Aucune trace d'alcool ni de drogues n'a été retrouvée dans ses analyses de sang.

Publicité
Le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a exprimé ses condoléances aux familles des victimes et a souhaité un bon rétablissement aux blessés : "Mes condoléances aux familles des victimes et un voeu de prompt rétablissement aux blessés, après le tragique accident de Freginals". 

En video sur le même thème : Accident d’autocar en Espagne : l’erreur humaine privilégiée