Les autorités italiennes veulent mettre à l’amende les vacanciers qui "réservent" un emplacement sur les plages en déposant leur serviette tôt le matin, voire la veille.

En Italie, la guerre est lancée contre les vacanciers qui « réservent » un emplacement sur les plages. Comme l’indique La Repubblica (en italien), une nouvelle taxe vient de faire son apparition chez nos voisins italiens pour lutter contre l’envahissement sur les plages de serviettes afin de "réserver" un emplacement sur le sable chaud.

Des petits malins revendent des emplacements aux vacanciers

Les vacanciers qui voudraient "réserver" un petit coin le matin très tôt, voire la veille, pourront ainsi recevoir une facture de 200 euros. L’objectif étant également de mettre fin au trafic effectué par des petits malins qui revendent leurs emplacements "pré-réservés" situés dans des endroits prisés des vacanciers.

A lire aussi En été, attention où vous vous baladez torse nu !

Publicité
Selon le quotidien italien, le nom de code de cette opération "anti-squatteurs" de plages s’appelle "Safe Sea". Ainsi, en Toscane, il est désormais interdit de laisser traîner ses affaires sur la plage avant 8h30.

Pas plus tard que samedi dernier, les garde-côtes italiennes ont saisi 37 transats, 30 parasols et autant de serviettes de plage à Livourne (Toscane), rapporte La Repubblica.

Vidéo sur le même thème : Pendant l'été, que font les Français sur la plage ?

Publicité