Une explosion dans une usine chimique a engendré ce jeudi la dispersion d’un impressionnant nuage de fumée orange et corrosive à Igualada, à 70 kilomètres de Barcelone, en Catalogne.

Quatre localités en alerte

©

L’incendie d’une usine chimique, située à Igualada, une commune de la province de Barcelone, s’est déclaré en fin de matinée ce jeudi, dégageant un immense nuage de fumée orange très épais et potentiellement toxique selon les autorités espagnoles. Selon ces dernières, l’explosion d’un camion chargé d’acide nitrique serait à l’origine de cette catastrophe.

Quelques minutes à peine après le drame, faisant trois blessés, les autorités ont immédiatement fermé l’autoroute A2. Par mesure préventive, ils ont également demandé aux habitants de rester confinés chez eux. Au total, plus de 65 000 personnes sont ainsi restées cloitrées chez elles pendant plusieurs heures, fenêtres et portes closes, attendant que le nuage se dissipe. Pas moins de quatre communes étaient concernées : celles d’Igualada, d’Odena, de Vilanova del Cami et de Santa Margarida de Montbui.

En milieu d’après-midi, les autorités catalanes ont décidé d’abaisser le niveau d’ "urgence" à "alerte" au vu d’une nette amélioration de la situation. Les restrictions relatives à l’autoroute A2 ont été levées, autorisant les véhicules à circuler de nouveau.

Néanmoins, quelque 600 enfants sont pour l’heure toujours confinés dans les écoles du secteur concerné. Pour cause, si le nuage n’apparaît plus comme "toxique", il n’en reste pas moins "irritant", a signalé le maire d'Igualada. L'épaisse fumée ne serait visiblement pas dangereuse pour la santé, excepté pour les enfants en bas âge, les femmes enceintes et les personnes souffrant de problèmes respiratoires.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité