Un violent incendie s’est déclaré dimanche après-midi à bord du "Norman Atlantic", un ferry italien affrété par la compagnie grecque Anek, en mer adriatique. Le bateau effectuait la liaison Patras-Ancône, transportant 478 personnes. Les autorités maritimes tentent de secourir près de 200 passagers, toujours pris au piège lundi.

Une vaste opération de sauvetage en mer

© AFP

 

Dimanche matin, le "Norman Atlantic" a lancé un signal de détresse près de l’île grecque d’Othoni, située dans le canal d’Otrante, en raison d’un feu à bord. Le feu se serait déclaré sur le pont réservé aux véhicules des passagers. Le ferry italien, qui se dirigeait vers le port d’Ancône, transportait à son bord 478 personnes issues de 26 nationalités différentes dont 268 Grecs, 54 Turcs, 44 Italiens, 22 Albanais, 18 Allemands, 10 Suisses, 9 Français mais aussi des Russes, des Autrichiens ou encore des Britanniques. 290 d’entre eux ont pu être secouru dimanche soir puis transférés par avion dans leurs pays d’origine grâce aux efforts des autorités et à l’implication des navires marchands. Les 188 passagers restants sont toujours pris au piège sur le pont du ferry, les pluies torrentielles et le froid rendant difficile le sauvetage.Le sinistre a néanmoins fait un mort. L’homme en question se serait jeté à l’eau après s’être retrouvé piégé par les flammes sur la rampe d’évacuation. Il était accompagné de son épouse qui a pu être secourue puis transportée à Brindisi en Italie où des tentes ont été dressées par la Croix Rouge dans le terminal passager du port. Les autres rescapés souffriraient d’hypothermie, de déshydratation et de problèmes respiratoires.Les raisons quant à l’apparition des flammes restent inconnues, d’autant que le ferry, construit en 2009, avait été inspecté le 19 décembre et avait passé avec succès tous les tests de contrôle.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité