Un artiste d’origine syrienne a imaginé les dirigeants de plusieurs pays du monde dans la peau de réfugiés fuyant leur pays dans une série de peintures. Donald Trump, François Hollande, Barack Obama… : découvrez leurs troublants portraits.

Les chefs d’Etat imaginés dans la peau de réfugiés

#Repost @ayyamgallery QOTD: "Although I knew little about the internal world of those leaders, the countless, intimate hours I spent with them have taught me more than I could imagine. Just as easily as everything worth defending can become defenseless, moments of absolute powerlessness can give you superpowers” - Abdalla Al Omari describing his artwork ‘The Queue’, part of the painter’s upcoming exhibition ‘#thevulnerabilityseries at Ayyam Gallery Dubai (12, Alserkal Avenue) from 22 May - 6 July 2017. http://bit.ly/2olMBnE __________ Image: 'The Queue', 2016, oil and acrylic on canvas, 160 x 210 cm #obama #putin #cameron #kimjongun #alsissi #natanyahu #alassad #iran #painting #art #AbdallaAlOmari

Une publication partagée par Abdalla Al Omari (@abdalla.al.omari) le

Pour son projet "The Vulnerability Series", l’artiste peintre syrien Abdalla al Omari a décidé de mettre les dirigeants du monde à la place des réfugiés syriens. Lui-même est né à Damas, la capitale syrienne, et a fui son pays au début de la guerre avant d'obtenir finalement l'asile en Belgique.

 

Sur ces portraits, on peut ainsi voir Donald Trump en homme à la recherche de ses proches, Angela Merkel le regard triste au milieu de poules ou encore Vladimir Poutine faisant la manche. Ces oeuvres, qu'il a partagées sur son compte Instagram, cherchent à interpeller ces dirigeants sur la situation des réfugiés. Elles sont visibles jusqu’au 6 juillet à la Ayyam Gallery de Dubaï, en Arabie Saoudite.