Après cinq jours de célébrations, les obsèques du roi Richard III, décédé il y a 530 ans, se sont achevées jeudi à Leicester (Angleterre) par l’inhumation du squelette.

Retrouvé sur un chantier de parking en 2012

Depuis lundi, le public se presse pour venir lui rendre un dernier hommage dans la cathédrale de Leicester (Angleterre). Les funérailles du roi Richard III, tué en 1485 sur le champ de bataille de la guerre des Deux-Roses à Bosworth à l'âge de 32 ans, auront duré cinq jours, de dimanche à jeudi, s'achevant sur l'inhumation des ossements.

 

Cette étonnante cérémonie s’explique par l’identification tardive de sa dépouille, retrouvée en excellente conservation en 2012 sur le chantier d’un parking, comme le souligne Europe 1. Près d’un an après sa découverte, les analyses ADN, les multiples blessures au crâne et la forme de sa colonne ont confirmé qu’il s’agissait bien du squelette du roi. Et pour cause : Richard III était atteint d’une sévère scoliose.

 

S’il n’a régné que deux ans, de 1483 à 1485, le souverain anglais a très fortement marqué l’histoire de ce pays. L’ultime roi de la dynastie des Plantegenêt était notamment perçu comme un tyran particulièrement sanguinaire, selon William Shakespeare et ses successeurs, les Tudors.