Telle une poudrière, le Burkina Faso s’embrase. Dans la capitale Ougadougou hier, les affrontements entre les manifestants et les autorités ont été violents. En cause, le président Blaise Compaoré qui souhaite modifier la constitution pour rester sur son siège qu’il occupe depuis 1987.

La crise a été déclenchée suite à la volonté du président burkinabé Blaise Compoaré de modifier la Constitution pour rester au pouvoir qu'il occcupe depuis son coup d'État en 1987. Les manifestants dénoncent un "coup d'Etat constitutionnel" et sont descendus dans la rue en début de semaine. Mardi, c'est l'Assemblée nationale qui a été prise pour cible et incendiée. La chaîne de télévision publique a également été attaquée.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité