Une nouvelle loi allemande compte forcer les femmes ayant un enfant issu d’une relation extra-conjugale à avouer le nom de leur amant à leur mari.

Une nouvelle loi concernant les enfants nés d’une relation extra-conjugale doit être adoptée mercredi en Allemagne. Selon cette loi, une mère ayant eu un enfant avec un autre homme que son mari sera contrainte d’avouer le nom de son amant.

Elle s’appliquera seulement si le mari a des doutes quant à sa paternité sur l’enfant. Selon Le Figaro, qui reprend l’AFP, aucune sanction précise n’est encore prévue pour la mère si elle conserve secrète l’identité du père biologique.

À lire aussi – Des hackers diffusent les données d’un site de rencontres extra-conjugales

"Des raisons très sérieuses"

Selon le ministre Heiko Mass, dont les propos ont été recueillis par l’AFP, "la mère ne doit pouvoir garder le silence que s'il y a des raisons très sérieuses de ne pas identifier le père biologique". Or le "sérieux", notion très fluctuante, peut donner lieu à de nombreuses interprétations.

Publicité
Le ministre souhaite "davantage de droits et de moyens de recours légaux" pour les "faux pères". Pourtant, cela semble plus être une question d’argent : si le mari obtient gain de cause, il se verra verser une pension par le père biologique, jusqu’à deux ans après la naissance de l'enfant.

Vidéo sur le même thème – Un homme cocu pourchasse l'amant de sa femme dans la rue

Publicité