A six semaines du scrutin présidentiel, les deux candidats à la Maison-Blanche ont livré hier soir leur premier débat télévisé. Selon les spécialistes, Hillary Clinton a pris un léger avantage.

A un mois et demi de l’élection présidentielle aux Etats-Unis, les sondages donnent la candidate démocrate, Hillary Clinton, et le candidat républicain, Donald Trump, au coude-à-coude.

Pour les départager, un premier débat télévisé a eu lieu dans la soirée de lundi à mardi (heure française). Si vous dormiez à ce moment-là, voici le résumé de cette confrontation au sommet.

Economie

Interrogée sur son plan d’action afin de soutenir l’économie américaine, Hillary Clinton a plaidé pour l’investissement dans la jeunesse mais aussi sur le soutien aux petites entreprises. La démocrate a aussi mentionné la hausse du salaire minimal.

De son côté, Donald Trump a commencé par une pique sur le Mexique qui "pompe" le travail des Américains. Pour lui, après avoir mentionné la délocalisation de Ford, l’enjeu est de maintenir le travail aux Etats-Unis. Pour cela, il compte modifier l’accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Sécurité

Donald Trump a insisté sur la hausse de la criminalité aux Etats-Unis (ce que contredisent les statistiques), en prenant l’exemple de Chicago (qui connaît effectivement un regain de violences). Le candidat républicain propose d’empêcher les personnes figurant sur les listes antiterroristes de se procurer des armes.

De son côté, Hillary Clinton se veut être la candidate du rassemblement et promet un pays unifié et pacifié à l’image d’une famille : "When families are strong, America is strong" est d’ailleurs un slogan de sa campagne. Plus prosaïquement, la démocrate veut empêcher les ventes d’armes non contrôlées dans les foires aux armes.

Politique étrangère

Donald Trump a attaqué sa rivale sur le retrait des troupes américaines en Irak, ce qui a permis la naissance de l’Etat islamique, assurant que c’était une décision d’elle – alors secrétaire d’Etat – et d’Obama. Hillary Clinton a répliqué en rappelant que le retrait avait été négocié par George W. Bush avant l’arrivée au pouvoir d’Obama.

Climat du débat

Le débat a commencé sur un échange cordial. Donald Trump soulignant les points d’accord entre les deux candidats, et Hillary Clinton déclarant : "Donald, c’est bien d’être ici avec vous". Mais très vite, les piques ont fusé. La démocrate a dégainé en premier, déclarant que Donald Trump avait été "chanceux" dans sa vie, qu’il venait d’une famille riche et que, dès lors, il allait mener une politique pour cette même classe ; elle, insiste sur ses origines plus modestes.

De son côté, Donald Trump a vilipendé le bilan de sa rivale, qui a fait partie de l’administration Obama, en terme de maintien de l’emploi aux Etats-Unis. Le républicain a frappé plus fort ensuite en promettant de publier sa déclaration d’impôts lorsque sa rivale publiera les emails controversés datant de son passage au Secrétariat d’Etat (une grosse affaire outre-Atlantique dans laquelle Hillary Clinton est empêtrée). A ce moment-là du débat, Donald Trump a semblé prendre l’avantage sur son adversaire.

A lire aussiThéorie du complot : Hillary Clinton a-t-elle fait appel à un sosie pour rassurer sur sa santé ?

Mais ensuite, c’est Hillary Clinton qui part à la charge, rétorquant à Donald Trump, qui se vantait de son succès dans les affaires, que non seulement il n’a pas payé ses impôts mais aussi qu’il est mauvais payeur.

A noter que pendant tout le débat, Donald Trump a appelé Hillary Clinton "Secretary Clinton" ou "she" (elle), alors que celle-ci donnait du "Donald".

"Moi j’ai un bien meilleur caractère qu’elle, j’ai un tempérament de gagneur", "Elle a de l’expérience, mais c’est une mauvaise expérience", a déclaré Donald Trump à l’endroit de sa rivale. Et d’ajouter, alors qu’Hillary Clinton a récemment fait un malaise : "Elle n’a pas le style, elle n’a pas l’énergie" d’être présidente. En outre, durant le débat, le candidat républicain a interrompu plusieurs fois le modérateur et Hillary Clinton, ce qui a fini par agacer cette dernière.

Un gagnant ?

Publicité
A la fin de ce débat, qui s’est fini en duel, les analystes américains ont noté un léger avantage pour Hillary Clinton : elle a été meilleure sur le fond. Mais il n’est pas exclu que Donald Trump ait réussi à séduire quelques téléspectateurs avec son côté antisystème et sa fougue. Selon les intentions de vite, il reste encore 8 % d’Etats-Uniens indécis à convaincre.

Vidéo sur le même thème : Premier débat électrique entre Donald Trump et Hillary Clinton