Un adolescent chinois de quinze ans a détérioré une représentation du dieu égyptien Amon située dans une pyramide d’Egypte. Le graffiti a été posté sur les réseaux sociaux par un autre touriste chinois. Depuis le débat sur le comportement des Chinois à l’étranger a été relancé.

Lors de son voyage en Egypte, un jeune touriste chinois âgé de quinze ans a détérioré une représentation du dieu égyptien Amon, présente dans le temple d’Amenhotep. Il y a tagué "Ding Jinhao a visité cet endroit" en caractères chinois. Un autre chinois qui visitait le même lieu quelques jours plus tard, est tombé sur ce graffiti. Il a immédiatement pris en photo le message et l’a posté sur les réseaux sociaux, accompagné d’un message témoignant la "tristesse" et la "honte" qu’il éprouvait.

Un tag qui fait tacheDans la foulée, les chinois qui ont vu la photo se sont lancés à la recherche du jeune vandale. La famille du jeune homme retrouvée, les parents de l’adolescent ont du s’excuser publiquement. Ainsi, dans un journal de l’est de la Chine, les parents ont présenté leurs excuses. Pour Renaud de Spens, expert de l'Egypte, ceci est une occasion pour les Chinois de se rappeler ce message : "attention les Chinois, quand vous êtes à l’étranger vous représentez la Chine. Soyez loyaux !"

Publicité
Ce n’est pas la première foisMi-mai, Wang Yang, le vice-Premier Ministre chinois avait déjà rappelé à l’ordre ses compatriotes, et condamné les comportements des Chinois à l’étranger, en particulier "parler trop fort dans des lieux publics, traverser hors des clous, cracher, ou graver des caractères chinois dans des sites touristiques." Un message qui, visiblement, n’avait pas été bien reçu partout. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :