Depuis plusieurs mois, une douzaine de bateaux se sont échoués au large des côtes japonaises. Tous ont la même particularité : ils sont remplis de cadavres en état de décomposition avancée.

Le mystère demeure. Depuis le mois d’octobre, une douzaine de "navires fantômes" remplis de cadavres se sont échoués sur les côtes japonaises. Au total, 22 corps en état de décomposition avancée ont été retrouvés à bord. S’ils n’ont pas encore été identifiés, la chaîne japonaise NHK a assuré qu’il s’agissait de bateaux nord-coréens.

En effet, les embarcations seraient semblables à celles utilisées par les réfugiés fuyant le régime autoritaire de Pyongyang. Un morceau de drapeau ressemblant à celui de la Corée du Nord a été retrouvé par les enquêteurs et des inscriptions en coréen seraient également visibles sur les navires.

La piste de pêcheurs égarés est également envisagée

Publicité
Selon Les Echos, l’une d’entre elles fait référence à une unité de l’armée nord-coréenne, régulièrement amenée à pratiquer la pêche. "Chaque bateau a un quota de pêche qui lui est imposé", a expliqué l’expert nord-coréen Kim Byeong-Uk à France 2. Pour lui, il ne s’agirait pas forcément des corps de réfugiés : les membres d’équipage pourraient avoir été victimes d’un accident. Une hypothèse créditée par la récente campagne de pêche lancée par Kim Jong-un afin de lutter contre la malnutrition qui menace 70% de sa population. Sans GPS et sans équipement suffisant, plusieurs embarcations ont déjà disparu en mer au cours des derniers mois.

En vidéo sur le même thème - Les navires fantômes retrouvés au large du Japon

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité